Février 2018 : La bougeotte nous a repris pour retrouver le soleil. Il s’avèrera que pendant notre absence les températures sont descendues jusqu’à -10° et que le lendemain de notre retour (le 1er mars) il y aura environ 5 cm de neige. La France grelotte !
Cette fois ci ce sera le Nord du Chili car nous avions fait la Patagonie coté Argentine, avec si possible une extension en Bolivie pour le salar d’Uyuni.
Ce blog va être difficile à faire car les paysages sont tellement magnifiques que j’ai envie de joindre mes 1 500 photos.

8 février : Paris est sous la neige. Nous partons de Lyon avec Air Nostrum pour Madrid puis avec Ibéria pour Santiago de Chile .

9 février 1 ½ Lyon/Madrid puis 12 h pour Santiago.   A l’arrivée nous devons faire la  queue pour le contrôle des passeports. Ensuite il faut aussi faire la queue pour le contrôle des valises (chien et scan). Attention aucun fruit ou légume cru ne doit être présent dans les bagages. L’amende risque d’être forte en cas de saisie.

IMG_7560

IMG_7564




Nous changeons tout de suite des euros. 1 euro = 740 pesos chilien. A savoir qu’on peut payer avec des dollars américains dans les hotels. Nous achetons tout de suite 2 tickets de bus pour la gare Pajaritos où nous prendrons le bus pour Valparaiso.  Nous arrivons à Valparaiso à une gare grouillante. A quelques pas il y a les bus (le 505 pour Costa Azul à 400 pesos/personne) qui nous auraient permis d’aller directement   à l’hotel mais nous sommes fatigués et nous  prenons un « taxi » qui nous a bien arnaqués. Attention Valparaiso comme Vina del Mar sont deux villes où sévissent les voleurs. Ils viennent mettre un manteau, un linge sur vos affaires et repartent en prenant le tout. (plage, restaurant...)

10 février. Nous mettons 10/10 à l’hotel Costa Azul pour sa vue, ses propriétaires, son petit déjeuner. On part  pour  Vinar del Mar en bus  (idem guère plus de 400 pesos) Nous nous arrêtons vers la reloj de las flores en bord de plage. Nous marchons jusqu’au castillo Wulff puis à la Quinta Vergara où nous mangerons à la cafétéria. Puis nous allons au musée archéologique Francisco Fonck où se dresse  un moaï.
Nous repartons vers la reloj de las flores où beaucoup de personnages de BD sont là pour faire des photos avec les enfants. Aucun souci pour remonter dans un bus. Ils passent très régulièrement et il y a juste besoin de leur faire signe.

IMG_7590

IMG_7593

IMG_7598

IMG_7604

IMG_7606

IMG_7635

IMG_7652




11 février
 Nous prenons de nouveau le bus pour aller faire la visite free de Valparaiso.   Il y a les free visites commentées à 10 h en anglais ou en espagnol. On donne ce qu’on veut à la fin. Ce sera 3 h de marche. Frais au début puis très chaud. Dans un commerce on nous offre le pisco et on achète des empanadas. C’est l’heure de repartir. On reprend le bus (vide au départ mais bondé à la fin) qui va  jusqu’au terminus pour 800 pesos.  On  achète des billets pour  Pajaritos et le bus part 10 mn après.   Arrivés à la gare on va pendre le métro (il faut acheter  une carte à recharger  - la vente ne se fait plus au ticket) On a pris un hotel sur Santiago pour 2 nuits. Le propriétaire arrive (Francisco) Sa grand-mère parternelle était du SO de la France. Il nous abreuve d’explications puis nous emmène faire le tour du quartier. Nous ressortons faire le tour du parc qui sera fermé le lendemain.

IMG_7673

IMG_7674

IMG_7676

IMG_7683

IMG_7691

 

12 février
Nous allons à la place d’armes par métro (à savoir sur la même ligne il y a des arrêts signalés en rouge, en vert ou en rouge et vert. Il faut regarder les lumières du métro pour savoir si il s’arrête à la bonne station. Cela est valable  pour les heures de pointe.
Promenade sous un soleil de plomb toute la journée. Colline Santa Lucia et Collline San Cristobal . On a fini par faire le parcours à l’envers du free tour et on a fini sur la place d’armes où il y a un monde fou.

IMG_7747

IMG_7776

IMG_7813

IMG_7834

IMG_7819



13 février
 Un chauffeur de taxi vient nous chercher pour l’aéroport direction Calama. Nous aurions pu je pense prendre les transports en commun. Nous  aurions ainsi économiser pratiquement 10 000 pésos. Prise de la voiture de location. Arrivée sans encombre à SanPedro de Atacama. Effectivement il n’y a pratiquement qu’une rue bondée de monde. Nous commençons à regarder pour aller en Bolivie.  Notre hotel a un  parking à l’intérieur. Pratique !



14 février
Nous partons pour les lagunes Miscanti et Miniques à 4350 m. (3 vigognes) Bien sur plein d’arrêts photos en y allant. Nous allons ensuite au Salar d’Atacama à la lagune de Chaxa à 2300 m (flamands roses) Il y fait une chaleur étouffante. Nous rentrons prendre nos réservations pour le Salar d’Uyuni et le Salar de Tara qui ne peut se faire seul. Difficile de savoir si on a pris la bonne agence, il n’y a que çà !

IMG_7881

IMG_7885

IMG_7920

IMG_7927

IMG_7959



15 février
Nous repartons pour la Lagune Tebenquiche. Grosse chaleur . Pas un oiseau. Puis l’après midi, nous repartons à la Vallée de la Lune où nous y passerons toute l’après midi. Il faut changer des  pesos pour des bolivars (30 000 pesos = 300 bolivars)

IMG_8044

IMG_8054

IMG_8085

IMG_8109

IMG_8163


16 février
Départ entre 8 et 8 ½ pour le Salar de Tara (excursion) La barrière après Pedro est fermée et ne doit ouvrir qu’à 11h. On nous emmène prendre le petit déj avec vue sur la vallée de la Lune. Puis Sophie notre accompagnatrice (née à St Dié) nous aide à rendre la voiture (merci car cela devait être à coté de l’appartement mais ils avaient déménagé) Puis nouveau départ. Camions , camions et surtout convoi exceptionnel. Carlos le chauffeur s’arrête pour ne pas avoir de problème avec son véhicule. Nous sommes avec des français dont  une qui vit à San Pédro comme prof (ses amis sont venus la voir) Lagune de Cristal (on la fera au retour pas de flamands roses) Gardien du Salar. On aura pratiquement 2 heures de retard pour le retour
On a appris qu’il faut se méfier des excursions car certains sont allés aux geysers. L’agence le sait mais emmène quand même les clients (2 heures de route) et fait demi tour. Par contre pas de remboursement car ils y sont allés.
On a aussi réserver notre bus de nuit pour aller à Iquique. Les prix peuvent varier selon les jours.

IMG_8252

IMG_8262

IMG_8266

IMG_8309

IMG_8314



17 février :
Départ entre 71/2 et 8 h pour les 4 jours en Bolivie.
A l’Aduana à San Pedro on a attendu 1  heure puis il y a également une file pour le passage en Bolivie. Cela va plus vite heureusement car il fait froid. On déjeune là avec du bon pain venant de la boulangerie française. Puis les groupe sont faits. Notre chauffeur est Lucas
On fait la Lagune Blanche, Verte, Piscina de agua termal polques (on a payé 2X5 pesos – on se demande pourquoi – sauf pour aller aux toilettes nauséabondes. On mange sur place (tables dans des batiments, tomates maïs concombre puis poulet avec purée) On repart aux geysers  Le ciel menace mais tient bon sauf pour la laguna colorada où on aura du grésil. Le beau temps revient assez vite.
On arrive à l’hotel de Villa Mar qui semble en construction.  La nuit a été « bien moyenne » Il faisait très froid La porte ne fermait pas. Il y avait une douche et un wc sans porte.

IMG_8367

IMG_8371

IMG_8374

IMG_8378

IMG_8379

IMG_8495

IMG_8454

IMG_8459

IMG_8469



19 février
Réveil à 6h30 pour un petit déj à 7 h (finalement 71/2h) et un départ à 71/2 h Ce sera 1 heure après. Petit déjeuner avec tout en poudre mais pancake.
On va voir des roches puis la place d’Italie. La lagune mystérieuse où on verra des lamas et des viscaches. Canyon de l’Anaconda. On va manger (tous les touristes au même endroit) les tables doivent se libérer vite.  On s’arrêtera l’après midi à San Cristobal manière de s’arrêter. Puis on arrive à l’hotel où cela semble plein.  C’est le dernier jour du carnaval. Il passe juste sous nos fenêtres. Demain le départ sera  à 5 h.

IMG_8520

IMG_8527

IMG_8560

IMG_8613

IMG_8624

IMG_8748



20 février
L’hotel était rustique mais convenable.  Nous partons pour le salar d’Uyuni qui est à environ 25 km. On roule pour finir dans l’eau pour assister au lever du soleil qui a lieu vers 6h30. Nous sommes pied dans l’eau froide. Pas spectaculaire pour moi. Puis nous allons à l’hotel de sel où nous prendrons le petit déj Nous avons 1 heure mais que faire car il y a de l’eau tout autour. Les toilettes pour 5 bolivars sont innomables.  Puis il nous laisse encore un grand moment au milieu du salar. Il y a vraiment beaucoup d’eau. Un jeep est passée à un endroit où il y avait trop d’eau et est restée coincée.  Puis nous allons au cimetière des trains avant d’aller manger à l’hotel. Puis le guide nous a emmenés à l’agence pour qu’on se fasse enregistrer pour le retour à San Pedro. On doit partir à 16 h.  En repartant on se fait controler par des carbineros pas très sympas. On retourne au même hotel mais cette fois la chambre est à l’intérieur des batiments. Cela n’a rien à voir. Lever encore à 4h30 pour un départ à 5h. On petit déjeune de nouveau vers les thermes.Puis quand on arrive à la frontière on se fait tamponner nos passeports et on paye le droit de sortie (15 bolivars chacun) mais on doit attendre plus d’une heure car la route est fermée depuis San Pedro. On a bien vu du gel et quelques trace de neige mais de là à fermer la route. A San Pedro c’est de nouveau contrôle des bagages.

IMG_8706 - Copie

IMG_8707 - Copie

IMG_8714 - Copie

IMG_8744



21 février
Nous prenons tout notre temps puis nous allons à l’office de tourisme pour savoir quoi faire à pied. A 11 h nous partons à la vallée de la Marta (ou Muerté) (on voit les snows sur le sable)puis à Quitor. On ne fera pas le grand tour d’1h30 x 2 qui nous permet d’avoir des points de vue. On veut aller aux eaux chaudes mais on ne trouve pas. On finit par un bon repas dans un resto cité dans le routard et hop direction bus de nuit.Ok c’est parti. La  veille c’était contrôle des passeports avant de monter mais là rien sauf pour ceux qui vont  à Arica.

IMG_8864

IMG_8867

IMG_8868

IMG_8871

IMG_8872

IMG_8898

IMG_8903



22 février.
On est arrivés à dormir mais il est 4 h quand on arrive à Iquique. IL y a un marchand de café de l’autre coté de la gare. On s’assoit dehors vers les taxis (denis s’éloigne mais on lui court après car c’est dangereux) On attendra 7h30 pour  partir déposer nos valises dans l’hotel. On prendra le taxi.  On part en ville pour l’office de tourisme, réserver la navette pour le lendemain et  on part pour Humberstone Il y fait très chaud. Au retour, on se repose puis on part faire un tour sur la plage.

IMG_8917

IMG_8921

IMG_8924

IMG_8925

IMG_8933

IMG_8947

IMG_8950

IMG_8953

IMG_8963

IMG_8973



23 février
Nous repartons longer l’océan pour remonter la rue aux trottoirs de bois.  Nous partons vers le port où quelqe’un m’aborde comme ayant été un ami de Cousteau. Il me dit aussi que le coin n’est pas sur .  Il y a des lions de mer qui sont au bout de ce marché et qui doivent attendre leur pitance. Il y a également des pélicans. Un peu plus haut il y a la réplique de la frégate Esméralda qui peut se visiter. Nous allons ensuite vers la cathédrale – il y a beaucoup de sollicitations de femmes qui veulent de l’argent) Nous reprenons nos valises et partons avec la navette que nous avons commandé pour l’aéroport (2 x 7000 pesos au lieu de 17 000 un taxi)  Nous devons passser  une nuit à Santiago pour aller le lendemain à Balmaceda par avion. On aurait pu remonter jusqu'à Arica mais des photos de cathédrale de marbre m'ont donnée envie de les voir. On redescend donc dans le centre du Chili. On regarde le programme pour le lendemain et on s’aperçoit qu’il y a 300 km à faire pour aller à l’hotel et surtout 6 heures de route (autre alternative le ferry idem ou passer  par l’Argentine. Avec la location de voiture pas possible de passer par l’Argentine et il s’avérera qu’il n’y a plus de place sur le ferry (l’hotelier nous dira que c’est très difficile de le réserver)

IMG_8999

IMG_9002

IMG_9020

IMG_9021

IMG_9031



24 février
 Un taxi nous attend pour 7h15 pour nous emmener  à l’aéroport. Le métro ouvre plus tard le samedi (6h30) et encore plus tard le dimanche (8h) et cela dépend encore des lignes. Cela fait bien plus cher mais au moins on est tranquille.  On a loué une voiture à Europe car.  On part et on comprend pourquoi il faut 6 heures. C’est tout de la  piste et en plus il y a des travaux . Après environ 20 km on reçoit une pte pierre qui nous fendille le parebrise. On arrivera vers 19 h à l’hotel qui est un bijou. On a le repas du soir compris. Un bonheur également.

IMG_9210

IMG_9212



25 février
 Réveil par un mouton vers 8h. Des lamas sont aussi devant la chambre. On pt déjeune à 9 h puis on  part pour la cathédrale de marbre . Même chemin  90 km !  Là bas on arrive et 20  mn après on part faire l’excursion qui dure environ 1  h. Bien mais plus joli sur les photos qu’en réel. Un peu déçue pour ma part. Ensuite vers 14 h on va manger à Rio Tranquilo et on rentre tranquillement. On va aux bains turcs de l’hotel puis on va faire un tour à pied accompagné par leur chien un berger des Pyrénées. Repas toujours aussi bon préparé  par Valentina qui vient de Vinar del Mar. (bière maqui – très bonne)

IMG_9183

IMG_9184

IMG_9188

IMG_9190

IMG_9194



26 février
On se réveille à 7 h pour le petit déj à 7h20 pour un départ à 7h45. Pour les 1ers travaux on passe tout de suite ce qui nous ferait arriver plus de 3 heures avant. Par la suite on tombe sur d’autres travaux. Il faut attendre de 15 à 20 mn.  On retombe encore sur des travaux avec des feux mais là c’est vert. On arrive vers 13h45 à Balmaceda. Il n’y a pas de poste d’essence.  Arrivée à l’aéroport il y a du monde et un grand bazar. Bus métro on est rodé. On arrive vers 20 h au BB.

IMG_9197

IMG_9198

IMG_9203

IMG_9205

IMG_9206



27 février
Le petit déjeuner nous attend à 8h30 Jus de fruit frais, pts pains chauds,...

Nous n’avons pas encore acheté les souvenirs. Nous allons plaza des armas en métro mais tout ouvre à 10h. Il y a effectivement plein de « galeries » On achète quelques babioles et  on retourne très vite chercher  nos valises. On part à 10h40 et l’avion est à 13h35. Nous arrivons avant midi mais il y a énormément de monde pour l’enregistrement des bagages, puis il faut passer à la douane et enfin au contrôle. Nous avons 12 h de vol avec repas, en cas et pt déjeuner. Arrivée à Madrid le 28 février sous la pluie et 3°. Il y a une queue impressionnante pour de nouveau le contrôle des bagages mais cela va assez vite.